Le Parti Socialiste fribourgeois (PSF) a pris connaissance de la réorganisation des blocs opératoires des sites de Fribourg, Riaz et Tavel. S’il salue le désir d’accroître l'efficience de la prise en charge des patient-e-s, il s’inquiète fortement du sort réservé aux sites de Riaz et de Tavel. Le PSF regrette fortement que le Conseil d’administration procède en mode « saucissonnage » pour annoncer les réorganisations, sans annoncer clairement au public ce qu’il entend faire des sites gruérien et singinois du HFR.

La crise de la pandémie a contraint les hôpitaux à repousser certaines opérations, ce qui provoque actuellement une surcharge des blocs opératoires en service. Le PSF salue donc la reprise de l'activité ambulatoire du site de Riaz mais regrette la fermeture immédiate des salles opératoires de Tavel. En effet la prise en charge des patients de langue allemande ne doit pas être négligée et l’usage de la langue allemande doit être considérablement renforcé dans l’offre globale de soins proposée. En ce sens, le PSF est satisfait de la réouverture des urgences de Tavel, qui devrait permettre une prise en charge régionale adéquate en attendant la mise en place complète de la stratégie 2030. En revanche, le PSF dénonce la fermeture des urgences à Riaz la nuit, alors que l’ensemble du Sud fribourgeois constitue un bassin de population en constante augmentation. 

Le PSF prend note de la pénurie de personnel des blocs opératoires. Il s'inquiète de cette situation et des conséquences que pourrait avoir cette pénurie sur la qualité des soins délivrés. Le PSF rappelle ses nombreuses interventions politiques, faites dans le sens d'une amélioration des conditions de travail du personnel des soins en général. Un personnel qui a été éprouvé par le stress et la surcharge de travail durant la pandémie et qui, possiblement, risque encore d'être mis à forte contribution. Le PSF espère enfin que la pénurie de personnel ne constitue pas un argument de paresse pour justifier toutes les futures réorganisations au détriment des régions périphériques. 

Le PSF continuera à œuvrer et à soutenir le HFR dans une mutation nécessaire mais souligne que celle-ci ne doit en aucun cas être réalisée au détriment du personnel hospitalier. La sécurité et la qualité des soins doit toujours rester le point principal. Enfin, le PSF appelle le Conseil d’administration du HFR à une réelle clarté dans ses intentions s’agissant des sites de Tavel et de Riaz. 

09. Jul 2020