L’initiative Pour la dignité des animaux de rente agricoles (Initiative pour les vaches à cornes) complète le tableau des votations du 25 novembre.

Il s’agit de soutenir les éleveurs qui n’écornent pas leur bétail en leur octroyant un soutien financier pour l’élevage de vaches à cornes, de taureaux reproducteurs, de chèvres et de boucs reproducteurs. L’initiative a été lancée par des agricultrices et agriculteurs emmenés par Armin et Claudia Capaul, lesquels s’efforcent depuis des années d’intégrer leurs préoccupations en matière de bien-être animal dans la politique agricole suisse. Pour les initiants, l’écornage serait douloureux et problématique pour les animaux, chez qui les cornes jouent un rôle important dans le comportement social et de communication. A contrario, l’Office fédéral de l’agriculture affirme que l’écornage ne joue aucun rôle dans le bien-être et la santé des animaux.

Les initiant-e-s ne veulent pas interdire l’écornage par principe, mais plutôt introduire une mesure incitative dans la Constitution fédérale. Ils argumentent que la garde d’animaux à cornes, qui induit un surcroît de travail et exige davantage d’espace, devrait faire l’objet d’une compensation financière. Pour les opposants, la proposition est incompatible avec les méthodes d’élevage intensif. Le Parti socialiste suisse soutient l’initiative. Le PSF laisse la liberté de vote. 

03. nov 2018