Licenciements chez Pavatex

Un nouveau coup dur pour l’industrie fribourgeoise – le PSF attend une réaction vigoureuse de l’Etat.

Le parti socialiste fribourgeois a pris connaissance avec inquiétude des 45 licenciements annoncés aujourd’hui par la direction de Pavatex. C’est un coup dur de plus pour le tissu industriel fribourgeois qui subit une nouvelle perte, après celle de nombreuses entreprises ces dernières années. C’est non seulement un employeur connu du canton qui dégraisse drastiquement en fermant une unité de production, mais c’est aussi un savoir-faire qui va quitter les bords de la Sarine.

Le PSF regrette la décision prise par la direction de l’entreprise et s'inquiète en premier lieu du sort qui attend les dizaines de travailleurs et travailleuses concernés ainsi que leurs familles. Le PSF est d’autant plus inquiet que les difficultés liées à l’entreprise étaient connues depuis plusieurs mois. En ce sens, nous attendions que l’Etat, et en particulier la Promotion économique, agissent en conséquence pour permettre la préservation de l’activité de Pavatex dans notre canton. Force est de constater qu’aucun effort suivi d’effet n’a été entrepris.

Plutôt que de chercher à tout prix à faire à venir de nouvelles entreprises sous nos latitudes, en étant prête à concéder les avantages fiscaux les plus séduisants, la Promotion économique de notre canton devrait aussi se concentrer sur le maintien des postes de travail existant déjà sur notre territoire. L’exemple des entreprises Boschung et Zumwald aurait dû servir d’avertissement. Là encore, il faut faire le constat que les enjeux prioritaires ne sont pas saisis.

Le PSF attend donc une réaction vigoureuse du Conseil d’Etat ainsi qu’un sursaut de son service de la Promotion économique pour éviter à nouveau qu’un fleuron de notre industrie disparaisse.

Le PSF soutiendra le personnel concerné ainsi que leurs représentants dans leurs revendications.

22. oct 2014