Mesures structurelles et d'économie

Le Parti Socialiste Fribourgeois (PSF) a pris connaissance des nouvelles mesures structurelles et d'économie dans le domaine de l'enseignement.

La mise en consultation par le Conseil d’Etat d’une série de mesures en vue de maîtriser la croissance du nombre de postes dans le domaine de l’enseignement laisse le PSF perplexe. En effet, à l'heure où les députés votent une nouvelle loi scolaire qui veut renforcer le rôle de l'école dans notre société, il est regrettable que de nouvelles mesures viennent une fois de plus dégrader la qualité de l'enseignement.

Bien que le Conseil d'Etat promette de ne pas mettre en péril la qualité de l'enseignement fribourgeois, les 14 mesures à court terme qui visent une réduction du nombre d'EPT initialement prévus, ne pourront rester sans effet sur la faculté des professeurs à dispenser leur matière.

Après cette première réaction d'indignation, le PSF examinera avec grande attention les propositions présentées aujourd'hui et reviendra dans le détail en commentant chacune de ces mesures.

Mais aujourd'hui le PSF demande une nouvelle fois au Conseil d'Etat de chercher à améliorer les rentrées d'impôts, par exemple en augmentant les contrôles fiscaux, plutôt que d'affaiblir les services publics en diminuant continuellement ses moyens financiers.

19. fév 2014